In Inde/ Tour du monde

Delhi : début de l’aventure Indienne !

 

Premier jour

 

Les premières impressions…

 

On ne va pas se mentir, arriver à Delhi, que l’on vienne directement de France ou d’Iran comme nous, c’est un gros choc ! Les premières heures, arrivé à ton hôtel, tu te demandes un peu si tu es vraiment obligé de sortir dans la rue ?! Surtout lorsque tu as eu la bonne idée de loger dans le quartier de Paharganj ou directement dans le Old Delhi !

On est arrivés en pleine nuit à notre hôtel (Zostel : 20€ la chambre double) et avons donc découvert notre quartier le lendemain au réveil ! Ce qui choque le plus une fois que tu as mis le pied dehors, c’est le bruit incessant des klaxons et le monde qui grouille dans tous les sens ! Mais aussi toutes les odeurs auxquelles on n’est pas habitués et toutes ces couleurs !

 

Les premières arnaques

 

Bon on n’a pas été très malins à notre arrivée… on était à l’ouest, fatigués du voyage, de l’arrivée en pleine nuit, du décalage horaire et en plus on n’avait pas du tout pris le temps d’étudier l’Inde et Delhi !

Du coup à peine on a mis le nez dehors, on s’est fait aborder par plusieurs personnes nous expliquant qu’il était dangereux de se promener dans ce quartier. Et qu’il ne fallait pas aller à pied dans la rue où on voulait se rendre pour manger dans un resto. On a ignoré les premières personnes, puis vient un homme très sympathique qui parlait un peu Français…

Il nous explique qu’il est allé en France plusieurs fois, et nous répète également qu’il faut faire attention dans le quartier. Il nous propose donc de négocier un tuk tuk à moins de 20 roupies pour nous amener à notre resto et nous explique que le mieux est que l’on s’arrête à l’office du tourisme officielle, reconnue par le gouvernement, qui est dans la même rue pour récupérer un plan gratuit de la ville et pleins de bonnes infos.

Il nous paraît sympa et fiable donc on décide de monter dans le tuk tuk (il a même négocié le tuktuk en faisant genre “faut vraiment pas payer plus” et en engueulant le chauffeur…). Là, erreur classique de tout touriste qui arrive à Delhi : le tuk tuk nous amène en fait dans une agence de voyage pas du tout à côté de notre resto afin de toucher une commission. Et on comprendra plus tard que l’homme si sympathique et enclin à nous aider était en fait un rabatteur !

Bref, on se retrouve dans cette agence et là un homme nous explique que l’Inde ce n’est pas du tout comme les autres pays d’Asie, où tu peux réserver un train ou un bus au dernier moment, que c’est un voyage qui se prépare à l’avance et qu’il est impératif de réserver tous les trains sous peine de ne rien pouvoir faire ! Il nous donne un plan et commence à nous proposer un itinéraire d’un mois en Inde du Nord. Il nous dit ensuite que l’on va regarder ensemble les dispos pour les trains. Commençant à comprendre que c’est une arnaque on décide de s’en aller en prétextant avoir trop faim et promettant de revenir après manger !

Au final rien de bien méchant, en regardant sur les forums ensuite on comprend que c’est l’arnaque classique à Delhi et que toutes ces agences de voyage essaient en fait de te vendre un tour en chauffeur privé prétextant que c’est le seul moyen et que tous les trains sont pleins jusqu’à la fin de ton séjour ! Bon ok le train est souvent “full” mais “full” à l’Indienne…. les trains ne sont pas pleins en fait malgré ce qu’ils disent sur le site officiel irctc, il existe plusieurs quotas de libération… bref de quoi écrire tout un article, on vous explique plus loin comment faire…

 

Les premières visites…

 

En sortant, on décide de filer directement loin de cette agence et donc loin du resto où on avait prévu d’aller pour visiter directement le fort rouge de Delhi ! On pensait trouver à manger près du fort mais il n’y a rien… ça fait donc plus de 24h que l’on a ni mangé ni bu et il fait 35°C ! Le fort est cependant magnifique, un immanquable à Delhi !

 

Après la visite du fort on décide de se diriger vers la grande mosquée en passant par le bazar de Old Delhi… encore une grosse erreur lorsqu’on n’a pas mangé depuis longtemps et qu’on vient d’arriver en Inde ! Ces ruelles sont sans doutes les plus peuplées et les plus anarchiques au monde ! Un monde complètement fou circule dans les rues, le seul moyen d’avancer est de marcher directement sur la route avec tous les tuk tuk et les voitures qui te foncent dessus ! Sans parler des odeurs qui se dégagent ! Bref on finit par se perdre sans trouver le chemin de la mosquée et il commence à faire nuit ! On finit par trouver une station de métro (ouf) pour aller se réfugier à notre hôtel !

 

Dîner à Paharganj

 

Après avoir repris nos esprit dans l’auberge, activée la carte SIM (on vous le conseille vraiment, ça ne coûte pas cher et c’est super pratique  : 600 roupies la carte + 1 Gb de données par jour pendant 28 jours). On mange le soir dans le quartier de notre hôtel sur un rooftop duquel on peut observer tranquillement la foule qui s’agite en dessous. On a encore plus l’impression de s’être fait rouler le matin même car bien sûr il est parfaitement possible de se promener à pied dans le quartier et ce n’est pas plus dangereux qu’ailleurs !

Un conseil, vérifiez toujours les prix, les infos, le chemin, tout, auprès de votre hôtel ou guesthouse car après, tout au long de votre trajet, on va essayer de vous dissuader, inventer des histoires rocambolesques et tout simplement des mensonges pour pouvoir toucher une commission par la suite… EVERYTHING IS BUSINESS IN INDIA (après plusieurs pays visités aux 4 coins du globe, on pense que c’est ici le plus vrai…)

 

Si c’était à refaire…

 

Première journée très éprouvante donc 😉 ! Un conseil, en débarquant à Delhi pour la première fois, ne pas commencer par le Old Delhi et préférez le New Delhi pour s’habituer progressivement ! Notre deuxième journée a été bien meilleure !

Après discussion avec d’autres voyageurs, c’est aussi valable globalement pour l’Inde, ils ont ressenti la même chose en arrivant dans d’autres grosses villes (Bombay notamment)… mais Delhi reste le must !

 

 

Deuxième jour

 

Journée complètement différente cette fois car on décide de partir vers New Delhi et ses nombreux monuments !

 

Les transports à Delhi

 

Ayant peur des arnaques des tuk tuk qui ne t’emmènent pas toujours à l’endroit prévu et pour lesquels il faut un peu d’entrainement pour pouvoir négocier et connaître les prix appliqués (quand on te dit pour n’importe quoi : “Indian Price my friend” = Je t’arnaque bien fort mon ami)… on décide de prendre le métro  qui est étonnamment propre et neuf à Delhi !

Le bon plan à Delhi lorsque le métro n’est pas adapté pour l’endroit où tu souhaites te rendre, c’est d’utiliser Uber ou Ola (applications de chauffeurs privés). Cela permet de payer au final moins cher que les tuk tuk sans négocier le prix et en étant sur que le chauffeur t’emmène à bon port ! Cela permet aussi de se familiariser avec les prix en vigueur pour plus tard négocier les tuk tuk suivant la distance parcourue. Au final, après plusieurs semaines en Inde, c’est toujours un mystère, mais les Uber ou Ola sont toujours moins chers que les tuk tuk alors qu’il s’agit de vraies voitures avec clim ! Sans doute parce qu’avec ces applications on paye le prix indien alors qu’un tuk tuk fera toujours payer le prix “touristique”. Les applications sont également très utiles pour négocier le tuk tuk, simulez le trajet et montrez le au chauffeur comme argument de négociation…

 

Qûtb Minâr

 

Direction notre première visite de la journée, le Qûtb Minâr, le minaret indien le plus haut, mesurant plus de 70 mètres de hauteur (entrée 600 roupies par personne). Le site est magnifique bien que très fréquenté.

 

 

Temple Swaminarayan Akshardham

 

On se dirige ensuite vers le plus gros temple Indou de Delhi, construit récemment (ouvert depuis 2005), le Swaminarayan Akshardham. Le complexe est purement gigantesque et on a parfois l’impression d’être à Disneyland notamment lorsqu’on voit le parking gigantesque, les queues en spirale qui n’en finissent plus, la sécurité drastique mais aussi le cinéma IMAX, le spectacle musical, le coin jeux pour les enfants, les fast food à l’intérieur ! Complètement incroyable lorsqu’on pense que cet endroit est un temple !

Les photos étant interdites dans le complexe (fouille poussée à l’entrée et obligation de laisser appareils photos et téléphones à la consigne), nous n’avons rien à mettre sur le blog mais ce temple vaut vraiment la visite, les constructions sont vraiment magnifiques et incroyables. Et la bonne nouvelle : l’entrée est gratuite !

 

 

Tombe de HUMAYUN (le petit taj)

 

En fin d’après midi direction la célèbre tombe d’Humayun aussi appelée le petit Taj. On a adoré cet endroit et son atmosphère au coucher du soleil avec tous les oiseaux tournants autour 🙂

Les couleurs changent complètement en fin de journée et on a passé plusieurs heures assis dans l’herbe à observer ce superbe palais.

Entrée : 600 roupies par personne.

Seul point négatif : des gardes vous chassent à la fin du coucher de soleil lorsque les couleurs sont les plus belles et que le palais commence à être éclairé. On a du faire un peu de forcing pour prendre les dernières photos 😉

 

 

 

Les réservations de train

 

Pendant cette deuxième journée on a aussi pris le temps de passer au bureau touristique de la gare qui permet de réserver des billets de train sans intermédiaire et d’accéder aux quotas touristiques. Il faut savoir que lorsqu’un train est soit disant “plein” en Inde, ce qui arrive en effet très souvent, il y a en fait encore beaucoup de places disponibles grâce aux systèmes de quotas. Certaines places, plus chères, sont exclusivement réservées aux touristes étrangers et peuvent être réservées uniquement dans certaines gares spécifiques dont celle de Delhi. Il existe aussi toutes autres sortes de quotas, les quotas d’urgence (Tadkal), les quotas femmes, quotas personnes âgées, handicapés…

On prend notre premier billet pour Jaipur pour le lendemain matin et on réserve dans la foulée les 2 trajets suivants sous la pression de la jeune femme qui nous fait comprendre qu’en Inde on improvise pas au jour le jour ! On regrettera par la suite ces achats en avance et on finira par annuler certains billets (avec des frais) pour plus de liberté, et c’est ça qu’on préfère dans notre voyage ! Sachant qu’il existe au final toujours un moyen de se déplacer en bus ou quota touriste ou quota d’urgence pour les trains le jour même.

 

 

Conclusion

 

Débarquer directement à Delhi lors d’un premier séjour en Inde est loin d’être anodin ! C’est vraiment un gros choc culturel qu’on se prend directement en pleine tête ! Il faut prendre le temps de visiter progressivement la ville en commençant peut être par des quartiers plus calmes… et penser à bien manger et bien dormir afin d’être plein d’énergie !

Il y a au final beaucoup de choses à visiter, nous n’avons fait qu’une toute petite partie ! Malgré tout ce qu’on avait pu nous dire, et passé le choc des premières heures, on pense que c’est une ville à ne pas manquer ! Ça serait vraiment dommage de visiter l’Inde sans voir ce qu’est Delhi ! C’est comme visiter la France pour la première fois de sa vie et ne faire que le Sud Ouest sans Paris… un peu ridicule à notre sens pour comprendre un pays dans son ensemble.

Globalement, on a aimé ces moments passés à Delhi car on s’y attendait, on frémissait d’envie dans notre tour du monde de voir et de comprendre l’Inde, dont Delhi. On a donc été servis et on en est bien contents ! Pour nous, un tour du monde ce n’est pas choisir des pays tranquilles et faciles aux eaux turquoises comme la Thaïlande ou autre (même si on va y aller aussi 😉 pour s’y relaxer ! ) mais c’est surtout l’aventure et le voyage. Pour le coup l’Inde et Delhi vous offre ça ! On est donc contents d’avoir appris à comprendre et dompter Delhi ! On a une fois de plus grandis et appris 😉

Les débuts ont aussi été compliqués par rapport à notre séjour en Iran. On avait vraiment pris l’habitude de faire entièrement confiance aux gens et de discuter avec tout le monde dans la rue… et puis c’était un pays très peu touristique où il était extrêmement facile de vivre au jour le jour notamment grâce à l’aide précieuse de tous les Iraniens.

Il nous a fallu un petit temps pour nous adapter et comprendre le fonctionnement à l’Indienne, on vous raconte tout ça dans les prochains les articles (enfin pour être honnêtes il y a encore pas mal de choses qu’on a du mal à comprendre !).

 

No Comments

Leave a Reply