In Iran/ Tour du monde

3 semaines en Iran : bilan, impressions, réflexions

 

Ça y est l’Iran c’est fini ! Nous quittons ce magnifique pays après 3 semaines de voyage du nord au sud, pour s’envoler vers l’Inde, prochain pays de notre tour du monde ! C’est donc le moment de faire un bilan de ces 3 dernières semaines et de vous raconter nos coups de cœur, nos surprises, nos impressions, les rencontres qu’on a pu faire…

On ressent le besoin d’écrire ce que l’on a fait et ce que l’on a vécu, de peur peut-être d’oublier toutes ces choses en passant directement au prochain pays qui sera radicalement différent… Ces articles sont donc nos carnets de voyage, que l’on tient à partager afin de faire connaître cet extraordinaire pays, souvent mal jugé, au plus grand nombre. Beaucoup d’Iraniens nous ont demandé de raconter aux personnes de notre pays ce que l’on avait vu, conscients de l’image déplorable qu’a leur pays en occident.

On a entendu beaucoup de choses avant notre départ, et après 3 semaines dans ce pays ça nous parait complètement irréel qu’autant de personnes aient essayé de nous dissuader de venir ! Ce pays est d’une beauté indescriptible, grâce à ses paysages à couper le souffle entre déserts et montagnes, à ses nombreuses villes chargées d’histoire et surtout son magnifique peuple  ♥

On vous laisse découvrir ci-dessous nos coups de cœurs mais aussi ce que l’on a moins aimé, on vous parle des rencontres que l’on a pu faire avec les Iraniens, de comment on s’est sentis d’un point de vue sécurité ainsi que le coût de la vie pour un touriste.

Un autre article est consacré à notre itinéraire et aux détails de ce que l’on a pu faire et visiter durant ces 3 semaines => http://happyglobetrotters.com/3-semaines-en-iran-itineraire-photos/

 

Nos dix coups de cœur 

 

Notre coup de cœur numéro un c’est les Iraniens bien sûr ! Ils sont tellement gentils,  accueillants et chaleureux, on aurait  beaucoup à apprendre d’eux en France ! (voir le paragraphe un peu plus bas sur ce sujet)

 

♥ Notre trip de 3 jours dans le désert Dasht-e Lut avec Mohsen et notre première nuit dans le désert 🙂  (voir notre article dédié sur ce sujet => http://happyglobetrotters.com/desert-de-dasht-e-lut-iran/ )

 

♥ On a beaucoup aimé en apprendre plus sur l’empire Perse et l’histoire du pays. Culturellement et historiquement c’est un pays super intéressant, surtout qu’on connaissait très mal l’histoire de cette partie du monde.  

 

♥ La cuisine Iranienne ! On s’est régalés du début à la fin ! La meilleure cuisine est la cuisine maison et pas forcément celle que l’on trouve dans les restaurants. On a adoré la cuisine de Maryam à Ispahan, la cuisine de la femme de Mohsen durant notre excursion dans le désert et on a aussi adoré la cuisine Shirazi, ville où on a trouvé les meilleurs restos. Il ne faut pas croire que la cuisine Iranienne se limite aux Kebabs ! On a du manger deux fois des kebabs en 3 semaines.

 

♥  Les maisons historiques et la mosquée Agua Bozorgh à Kashan ainsi que les discussions avec les Iraniens sur la place du Bazar et au Language café.

 

♥ Notre guesthouse à Ispahan tenue par deux soeurs adorables, Mahshad et Maryam, ainsi que le cours de cuisine qu’on a pu faire avec Maryam.

 

♥ Les magnifiques mosquées d’Ispahan (notamment la mosquée du Cheikh Lotfallah).

 

♥ Les couchers de soleil sur les toits de la vieille ville de Yazd ainsi que la visite de l’ancienne ville de Karanagh à 1h de Yazd.

 

♥ Goûter le pain tout juste sorti du four dans une boulangerie à Yazd.

 

♥ Notre nuit chez une famille Zoroastrienne à Taft (Nartiteee Ecolodge) et la découverte de cette religion très ancienne.

 

Ce qu’on a moins aimé 

 

♠  La façon de conduite des Iraniens ! Il n’y a l’air d’avoir aucune règle, c’est la loi du plus fort ! Traverser la route en tant que piéton est juste un enfer, personne ne vous laissera passer, il faut se faufiler au milieu des voitures en essayant de ne pas se faire écraser, sachant qu’ils roulent à toute vitesse ! Toute une technique mais on finit par s’y faire !

♠  Porter le voile pour Flora et ne pas pouvoir se baigner dans l’Oasis au milieu du désert (il faut se baigner avec les vêtements pour les filles).

♠  On a un peu moins aimé la ville l’Ispahan à cause de sa taille et du fait qu’elle soit très touristique. C’est le seul endroit où on nous abordait systématiquement pour nous vendre quelque chose (vendeurs de tapis autour de la place principalement).

 

Quelques anecdotes 

 

♣  Les relations hommes / femmes sont très spéciales en Iran, du fait de la religion mais aussi parce que les filles et les garçons sont séparés jusqu’à l’université. On voit vraiment que les jeunes n’ont pas l’habitude de se côtoyer et qu’il y a des groupes d’hommes et femmes bien séparés. C’est aussi très amusant d’observer les jeunes couples se cacher dans les parcs, les relations sont très compliquées avant le mariage et sont en général cachées. On a par exemple rencontré un Iranien dans un café qui nous nous a présenté sa “cousine”. On a vite compris que c’était plus que sa cousine vu les regards et gestes échangés mais même à nous il n’a rien voulu nous dire ! Comme il n’y a ni bars ni boîtes de nuit autorisées en Iran, les cafés sont en général les lieux de rencontres. Il y a un nombre incroyable de café dans les villes, lieux en général “branchés” où on déguste à l’américaine une part de cheesecake avec un café allongé ou un milk-shake ! Et oui c’est très loin de l’image qu’on a en général de l’Iran 😉

♣  On a croisé beaucoup d’Iraniennes avec le nez refait, surtout à Téhéran ! Comme le visage est la seule partie du corps vraiment visible à cause du port du voile et des vêtements longs et amples, les Iraniennes accordent beaucoup d’importance à leur visage et notamment à leur nez qu’elles trouvent souvent trop “gros”. On en croise souvent avec des pansements encore visibles ! Il parait que l’Iran est le pays avec le plus fort taux de rhinoplastie au monde !

♣  Dans les bazars ou dans les rues des villes, les marchands sont spécialisés dans un seul type d’objet. C’est à dire qu’on trouve par exemple une rue avec uniquement des vendeurs de robinets, une autre avec uniquement des barres de rideau, une rue du pneu, une rue du scotch, une rue des lits pour enfant, une rue du maquillage, une rue des tampons à encre, une rue du stylo… c’est complètement différent de chez nous où on a l’habitude des grandes surfaces qui vendent tous les objets possibles au même endroit !

 

Rencontres avec les Iraniens 

 

Que dire des Iraniens ? Honnêtement il faut le vivre pour le croire ! On nous avait prévenu que les Iraniens étaient des gens accueillants mais on ne pensait pas à ce point. Les Iraniens que l’on a pu rencontrer étaient à la fois gentils, accueillants, chaleureux, curieux, très instruits, drôles, très polis, respectueux, honnêtes, toujours prêts à aider les autres…

Au début, on a eu tendance à rester un peu en retrait, on ne comprenait pas trop quand quelqu’un venait spontanément nous aborder, on avait nos vieux réflexes de Français méfiants : “attention, si cette personne vient te parler c’est qu’elle attend forcément quelque chose de toi, qu’elle veut te vendre quelque chose, te voler ou t’arnaquer…”. Alors qu’en réalité ils veulent juste discuter, en savoir plus sur nous et surtout nous montrer qu’ils n’ont rien voir avec leur gouvernement !

Les Iraniens sont des gens très cultivés, il est très intéressant de discuter avec eux de pleins de sujets, ils sont aussi très curieux et n’hésites pas à poser des questions plus personnelles. Les gens dans la rue n’hésitent pas à demander spontanément d’où tu viens, quel est ton métier, est-ce que tu as des enfants, quel est ton itinéraire en Iran, est-ce que tu aimes leur pays… Ils sont très curieux de savoir quel regard on porte sur eux depuis l’étranger et très contents qu’on vienne visiter leur pays.

On a rencontré beaucoup de personnes durant ce voyage, parmi celles qui nous ont le plus marquées on se souviendra longtemps des discussions que l’on a pu avoir au Language café à Kashan et de ce couchsurfing un peu spécial qu’on pu faire. On se souviendra aussi de cette jeune étudiante donnant des cours d’Anglais au milieu du Bazar à deux jeunes filles de 12 ans avec lesquelles on a pu discuter. Il y a eu également les deux soeurs adorables à Ispahan ainsi que leurs parents qui nous ont si bien reçus. Et puis bien sur Mohsen et sa femme durant notre excursion dans le désert proche de Kerman, et leur vie qui a complètement changée suite à l’article écrit par le bloggeur Alex Vizeo.

Après, comme nous l’a dit un Iranien rencontré à Taft, derrière toute cette gentillesse, cet accueil et ses sourires se cache un peuple qui souffre terriblement… Il nous a demandé de ne pas seulement raconter aux gens de notre pays la gentillesse du peuple mais aussi leur souffrance vis à vis d’un gouvernement qui ne leur ressemble pas. Les Iraniens nous l’ont clairement dit : “we are not the Mollahs”. Autrement dit ils n’ont rien à voir avec les leaders qui les dirigent que ce soit les leaders religieux ou le gouvernement. Il ne sont pas comme eux et ne pensent pas comme eux, leur grande crainte est que depuis l’étranger nous confondions le peuple et le gouvernement.

Comme nous l’a dit cet Iranien, les sanctions américaines affectent en premier lieu le peuple et non pas les personnes haut placées qui ont beaucoup d’argent notamment à l’étranger. Les sanctions impactent directement le pouvoir d’achat des Iraniens avec une inflation énorme et des prix qui ne cessent de changer notamment pour les matières premières alors que ceux-ci étaient fixes auparavant. D’une semaine à l’autre beaucoup d’Iraniens ne savent pas s’ils vont pouvoir se nourrir… L’avenir est donc malheureusement très incertain pour eux…

 

La sécurité 

 

Avant notre départ pour l’Iran beaucoup de personnes nous ont demandé s’il était vraiment prudent de partir en Iran en ce moment. Au final, on s’est senti très en sécurité tout au long de notre séjour, bien plus en sécurité qu’en France ! Pour un touriste, l’Iran est un un pays très sûr, avec très très peu de vols ou d’agressions. On s’est promenés avec beaucoup d’argent liquide sur nous, notre appareil photo, notre drone et notre PC sans aucun souci. Les Iraniens sont en règle générale très honnêtes. Une Iranienne nous a confié qu’elle dictait le code de sa carte bleue à voix haute dans les magasins ou qu’il lui arrivait d’oublier son téléphone dans des lieux publics mais qu’elle l’avait toujours retrouvé intact !

Bref, surtout n’ayez pas peur d’aller en Iran pour des questions de sécurité. Si vous évitez les zones frontalières avec l’Irak, l’Afghanistan et le Pakistan, aucun souci à l’heure actuelle.

 

Coût de la vie en Iran et budget de notre voyage 

 

Avec les sanctions américaines la valeur du rial iranien s’est complètement écroulée, les taux de change ne cessent d’être modifiés ces derniers mois… Au moment de notre séjour (octobre/novembre 2018) le taux de change était en moyenne de => 1€ = 160 000 Rials. Vous pouvez suivre le taux de change non officiel sur le site bonbast.com

Ces nouveaux taux de change sont très avantageux pour les touristes, les prix sont dérisoires pour nous (voir les exemples de prix ci-dessous). Par contre pour les Iraniens c’est la catastrophe, à cause de l’inflation et des changements de prix quotidiens. 

Exemples de prix (novembre 2018) :

  • Un trajet en bus VIP de 8h : entre 2 et 3€
  • Une course en ville en taxi : entre 0,1 et 0,7€
  • Une chambre double dans une guesthouse ou dans un hostel : entre 10 et 20€
  • Un repas complet au restaurant : entre 1,5 et 4€
  • Du pain chez un boulanger : moins de 0,03€
  • Prix d’1L d’essence : 0,07€

Voyager en Iran en ce moment est donc très économique, avec moins de 20€ par jour et par personne on peut voyager très confortablement, c’est à dire en dormant dans une chambre double en guesthouse ou hostel, en mangeant au resto tous les jours, en prenant des taxis pour les déplacements en ville et en voyageant en bus entre les grandes villes.

Il faut un budget un peu plus important si on compte faire des excursions de plusieurs jours dans le désert ou des excursions avec des guides dans des endroits éloignés des sites les plus touristiques.

Au total nous avons dépensé 1200€ pour 3 semaines de voyage, soit 600€ par personne (dont 220€ d’excursion dans le désert):

  • Nourriture : 95€
  • Transports : 35€
  • Hébergement : 150€
  • Activités (visites) : 90€
  • Excursion 3j dans le désert : 220€

Soit un budget de 28€ / jour / personne au total (19€ / jour sans le désert).

 

Conclusion

 

Comme vous l’avez compris on a adoré l’Iran ! Contrairement à tout ce qu’on a pu entendre avant de partir c’est un super pays pour commencer un tour du monde. Une fois qu’on est sur place tout est très facile surtout grâce aux Iraniens qui se plieront toujours en quatre pour vous aider et s’assurer que vous passez de bons moments dans leur pays.

C’est un voyage qui ne se prépare pas à l’avance. Vu de France la préparation peut paraître compliquée à cause des cartes bleues qui ne sont pas utilisables et donc le fait qu’il est quasi impossible de réserver en avance, que ce soit les logements ou les transports. Mais il faut savoir que sur place ensuite tout est super simple, il suffit de communiquer via whatsapp avec les guesthouse, hostels, guides… Un petit message le jour même ou la veille suffit pour réserver et les Iraniens sont très réactifs.

Pour des “tourdumondistes débutants” comme nous ça a été super car ça nous appris à vivre au jour le jour de façon sereine, il n’y a jamais de problème ! Comme nous l’a dit un Iranien qui tenait une guesthouse à Shiraz “your mind is too busy ! Just relax and enjoy the present moment ! We will always find a solution !”. Il a tout résumé 🙂

Pour conclure, surtout n’écoutez pas les médias et venez vite découvrir ce pays magnifique et ces gens exceptionnels ! C’est sans doute les personnes les plus accueillantes du monde ! Je suis en train de finir cet article depuis une chambre d’hôtel en Inde et je peux vous dire que les Iraniens nous manquent terriblement 😉

1 Comment

  • Reply
    Didier NELLO
    16 juin 2019 at 11 h 27 min

    J’ai réalisé un petit film sur l’IRAN, voyage de 3 semaines.
    Je ne le mets pas encore sur Youtube (à cause de guide qui ne voudrait pas avoir de problèmes).
    Le film sera présenté au Gala de la vidéo de notre ville.

    PS : le film qui est sur Google OneDrive peut être donné sur demande

  • Leave a Reply